Une définition simple d’une maison passive serait une maison où le confort thermique est optimal quelle que soit la saison. Elle se distingue de la maison basse consommation par le fait qu’elle nécessite encore moins d’énergie et qu’elle retient davantage la chaleur.

Définition et objectifs d’une maison passive

Une maison passive est une maison dont la conception même fait que ses besoins énergétiques sont minimaux et ce, grâce à des déperditions thermiques moindres. Il faut en effet savoir que si une maison classique nécessite du chauffage, c’est parce qu’elle est incapable de conserver la chaleur produite en son sein. Il convient aussi de noter qu’une maison passive est moins énergivore qu’une maison qui se plie aux exigences de la réglementation thermique.

Les objectifs de la maison passive sont :

  • Réduire les rejets polluants des différents systèmes de chauffage
  • Réduire les différentes gênes occasionnées par les systèmes de chauffage comme les bruits et l’encombrement.
  • Réduire les écarts de températures causés par un chauffage excessif
  • Réduire le coût des factures énergétique sachant que le prix de l’énergie est en évolution constante et réduire également le coût des systèmes de chauffage.

Que faire pour qu’une maison soit passive ?

  • Une bonne isolation : l’isolation est un point essentiel pour réduire les déperditions thermiques. Elle cible les endroits où il y a de fortes pertes de chaleur comme les combles, le sol et les murs. Les fenêtres nécessitent quant à elles un double ou un triple vitrage. Outre l’isolation, une attention particulière doit être accordée à la suppression des ponts thermiques, autrement dit, des endroits par lesquels la chaleur peut s’infiltrer. C’est pourquoi, il est recommandé de procéder à l’isolation thermique par l’extérieur.
  • L’aération : tous les endroits d’où l’air peut pénétrer à l’intérieur de la maison sont à éliminer. Si vous voulez que l’air respiré à l’intérieur de la maison soit propre et régulièrement changé, il faut penser à installer une VMC ou ventilation mécanique contrôlée. La VMC double flux est recommandée car elle limite davantage les déperditions thermiques. Grâce à son échangeur, elle assure en effet que l’air de la maison soit toujours à la bonne température.
  • La conservation de la chaleur produite : comme dit plus tôt, la VMC double flux permet de maintenir une bonne température à l’intérieur de la maison. Il est pour cela indispensable que l’air qui a été chauffé en entrant dans la maison ne soit pas expulsé tel quel car cela signifierait que l’on a laissé s’échapper une partie de la chaleur produite à l’intérieur de la maison. Il faudrait donc que la VMC double flux transmette au moins 75% de la chaleur de l’air rejeté à l’air qui entre dans la maison.
  • Il peut être plus judicieux d’augmenter le nombre de fenêtres orientées sud et de réduire celles orientées nord pour augmenter l’ensoleillement.

D'autres styles :